Les paillettes c'est chouette !

Aujourd’hui j’ai envie d’écrire une déclaration d’amour, une déclaration d’amour aux paillettes. Ça peut sembler absurde, mais entre moi et les paillettes c’est vraiment le grand amour.

Notre histoire a commencé alors que je n’étais qu’une petite fille. Comme beaucoup de petites filles j’ai été très vite fascinée par tout ce qui brille, scintille et étincelle. Ma couleur préférée était le orange … à paillettes. Je collectionnais les barrettes papillons à paillettes et les chaussures de princesse en plastique transparent incrusté de paillettes. En grandissant cet amour pour les paillettes n’a pas faibli, au contraire.

En tant que grande passionnée et pratiquante acharnée de gymnastique rythmique depuis mon plus jeune âge, la gymnastique rythmique étant un des rares sports dans lequel les strass et les paillettes sont autant pris au sérieux, je n’ai pu échapper à celles-ci. Toutes les petites (et grandes) gymnastes ne rêvent que de deux choses : d’or et de justaucorps recouverts de strass et paillettes. J’ai donc grandi dans un monde où la laque à paillettes et les justaucorps aveuglants tant ils sont brillants étaient la norme.

Puis petit à petit les paillettes ont commencé à envahir mon dressing. Mais j’avais tout de même un peu de mal à assumer certaines pièces comme je l’expliquais dans un article de l’ancienne version de The Camelia que je tenais avec Camille. Les paillettes oui, mais par petites touches. En même temps difficile d’assumer un gilet entièrement recouvert de sequins dorés, qui me transformait en boule à facette géante dès qu’un rayon de soleil pointait le bout de son nez, au lycée. C’est marrant parce que la semaine derrière je suis retombée sur ce gilet chez mes parents et je me suis rendue compte que je ne l’avais jamais vraiment porté. Je dois remédier à ça !

Aujourd’hui, je pense pouvoir dire que je suis « décomplexée de la paillette » même si je préfère les porter en petites touches. Il est assez rare que je ne porte pas quelque chose à paillettes sur moi que ce soit un vêtement, un bijoux, des chaussettes ou même un vernis à ongles. C’est plus fort que moi, je reste toujours aussi émerveillée qu’à mes 5 ans quand je vois des paillettes scintiller au soleil. Je trouve ça magique et hypnotisant. C’est tout bête, mais c’est typiquement le genre de truc qui me donne le sourire quand je passe une journée pourrie. « Glitter is my prozac » comme on dit 😉

En plus, les paillettes sont maintenant directement associées à ma folle année Erasmus à Leipzig. Chaque soirée en club techno était accompagnée de sa dose de paillettes. Nous n’étions pas prêts sans paillettes tartinées sur notre visage. C’est là que j’ai pu saisir le vrai côté magique des paillettes : il donne le sourire et facilite le contact. Vous n’imaginez pas le nombre de personnes qui nous demandaient de leur mettre des paillettes sur le visage dans les clubs ! Bien évidemment nous emportions toujours des munissions avec nous pour répondre à la demande 😉

A mon retour en France, ce rituel ne s’est pas perdu d’autant qu’une de mes amies a également vu ses soirées rythmées à coup de paillettes en Angleterre. Nous avons donc joyeusement initié nos amis à cette tradition pour leur plus grand plaisir (sauf au moment du ménage). Puis c’est toujours marrant de tartiner des paillettes sur les visages d’inconnus en clubs et d’être appelée « La fille aux paillettes ».

Maintenant quand on me demande ma couleur préférée (ce qui n’arrive jamais en fait) j’ai simplement envie de répondre « couleur paillettes« .

En bref, les paillettes et moi c’est le big love et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! C’est avec une paillette récalcitrante vissée sur ma joue que je vous fait un gros bisou !

Les paillettes c'est chouette !

Moi dans les clubs Leipzigois (dans mes rêves)

Les paillettes c'est chouette !

Les paillettes c'est chouette !

Les paillettes c'est chouette !

Les paillettes c'est chouette !

C’est tout pour l’article d’aujourd’hui qui change complètement de ce que j’ai l »habitude de faire. J’ai eu une très soudaine envie d’écrire un article sur les paillettes  et je suis partie dans un gros délire toute seule. J’ai hésité à le publier puis finalement je me suis dit « Pourquoi pas ? ».

J’espère que ce petite texte vous a plu et que vous ne me prenez pas pour une folle qui va se marier avec un pot de paillettes plus tard 😉

Puis avouez, je sais que vous aussi vous adorez les paillettes, pas vrai ?

Racontez moi votre « relation » avec les paillettes ! Grand amour ou pas du tout ?

Je m’excuse pour ce titre (c’était trop tentant) et pour la trop nombreuse utilisation du mot paillette (27 fois pour être exacte) 😉

Bisous pailletés !

Lucie.

6 thoughts on “Les paillettes c’est chouette !”

  1. Oh mais quelle belle déclaration à la « couleur paillettes » 🙂 ! Elle me fait un peu le même effet, peut-être le fait que chaque paillette réverbère la lumière et que ça en met plein les yeux… je me suis rendue compte récemment que la plupart de mes pulls sont avec des touches de paillettes… je n’ai pas envie de m’arrêter d’en acheter pour autant ! Je dis oui aux paillettes ! ^^

Laisser un commentaire