Aaaaah Rabat ! Elle a été ma ville d’adoption pendant 6 mois de janvier à juillet 2018 lors de mon stage à l’école de broderie de Salé. Tous les matins et soirs, je traversais donc le Bouregreg, le fleuve qui sépare les deux villes, pour rejoindre l’école située à Salé. Mais revenons à Rabat, la capitale du Royaume du Maroc. Oui madame, monsieur, j’ai vécu dans un Royaume ! Je n’avais jamais mis les pieds à Rabat avant d’y débarquer avec mes grosses valises et l’air un peu perdu début janvier. Le Maroc ne m’était cependant pas totalement étranger puisque j’y était déjà venue à deux reprises avec ma famille pour des vacances dans la région de Marrakech puis d’Agadir. Ces vacances remontaient tout de même à un peu plus de dix ans en arrière donc j’ai eu besoin d’une petite réactualisation si vous voyez ce que je veux dire.

Rabat est une ville largement épargnée des vagues de touristes ce qui fait qu’elle a gardé son authenticité contrairement à certaines villes hyper touristiques comme Marrakech ou Fès dont les médinas (vieilles villes) sont presque entièrement remplies d’échoppes à touristes. Dans la médina de Rabat vous ne trouverez qu’une seule rue pour acheter tous vos souvenirs de vacances, la rue des consuls. Le reste n’est qu’un enchevêtrement d’échoppes de fruits et légumes, de microscopiques merceries, d’épiciers, d’artisans, de vendeurs de théières, de maillots de foot etc. La médina de Rabat, si elle n’est pas la plus belle des médinas du Maroc a un vrai charme parce qu’elle est vivante et qu’on peut y entrevoir l’âme du Maroc (rien que ça ouais).

L’autre avantage de Rabat c’est que la ville est bordée par l’océan Atlantique et le fleuve Bouregreg ce qui permet de faire de belles balades au bord de l’eau et même d’aller tremper ses pieds ! Au delà de ça, la ville présente aussi de beaux sites touristiques comme la Kasbah des Oudayas, la tour Hassan et le Chellah dont je vous parle plus en détails après. Rien que pour ces trois sites et son ambiance générale, un petit stop d’une journée et demie ou de deux jours vaut le coup.

Cet article est classé dans la catégorie « Voyages », mais je n’étais pas à Rabat en tant que touriste. La petite rbatia d’adoption que j’étais s’est beaucoup plu dans cette ville. J’ai vraiment apprécié le fait de pouvoir aller faire régulièrement le plein de fruits et légumes dans le tumulte de la médina, le bel accueil des marocains qui m’ont répété un nombre de fois incalculable « Bienvenue au Maroc » même après 4 mois sur place, boire 45 (minimum) thés à la menthe beaucoup trop sucrés par jour, le couscous du vendredi parce que oui TOUS les vendredi c’est couscous et tout un tas d’autres choses. En bref, je garde plein de beaux souvenirs de mes six mois à Rabat et j’ai également été ravie d’avoir eu l’occasion de vivre le ramadan dans un pays musulman. C’était vraiment une super expérience !

Je vous laisse maintenant avec un petite liste des incontournables de Rabat ! Les photos datent de janvier lorsque j’étais encore une touriste et que je me baladais dans la ville avec mon appareil photo. Je n’ai donc malheureusement aucunes photos de l’agitation de la médina étant trop occupée à choisir mes oranges. Mais comme je retourne au Maroc et à Rabat au mois de novembre, je vais tâcher de prendre quelques photos que je posterai ici.

  • Kasbah des Oudayas

Pas le temps d’aller à Chefchaouen ? No problemo, à Rabat on a un quartier entier qui est un mini Chefchaouen, c’est la Kasbah des Oudayas. La Kasbah était autrefois un camp militaire d’où ses immenses murs fortifiés. A l’intérieur de la Kasbah on trouve un dédale de rues toutes plus bleues les unes que les autres, le sublime jardin andalou et un beau panorama sur l’Océan et l’embouchure du Bouregreg.

Vue sur les remparts et Rabat en contrebas.

Tout n’est que murs bleus, plantes et chats endormis dans cette paisible Kasbah. Éloignez-vous de la rue principale pour vous perdre dans les petites rues. Beaucoup de rue sans issues, mais allez-y quand même ne serais-ce que pour admirer les belles portes et les alignements de plantes.

Tout au bout de la rue principale sur votre gauche vous tomberez sur un magnifique panorama, mais attention au vent. Vous pourrez admirez l’océan, les plages de Rabat et Salé, le Bouregreg et Salé bien entendu !

Juste à côté de la porte principale de la Kasbah se trouve le jardin andalou. Ce petit jardin est un havre de paix avec une végétation luxuriante et des dizaines de chats en pleine sieste. En hiver, vous pourrez admirez les orangers et au printemps, c’est une explosion de fleurs multicolores qui vous pourrez apprécier.

Ne manquez pas de siroter un thé à la menthe et quelques pâtisseries au Café Maure à deux pas du jardin Andalou. Vous pourrez apprécier une superbe vue sur le Bouregreg et Salé. Parfait pour une petite pause avant de ré-attaquer la médina par la rue des Consuls !

  • La médina et la rue des consuls

La rue des Consuls est globalement la seule rue de la médina où vous croiserez des touristes car c’est la rue où se concentrent de nombreuses boutiques d’artisanat marocain. Vous y trouverez tapis, bijoux, babouches, sacs en cuir et toute une multitudes d’autres choses pour vous faire plaisir ! Cependant je vous conseille vivement de dépasser cette rue pour vous perdre dans les rues de la médina. C’est dans ces ruelles de la médina que vous trouverez notamment tous les vendeurs de sabra, la soie végétale plus que douce qui coûte seulement 3 dirhams (0.30 cm). Mais surtout c’est là que vous trouverez des spécialités culinaires marocaines à foison : des pâtisseries dégoulinantes de miel aux pastillas en passant par le harcha, un pain à base de semoule plus que délicieux qui me manque tellement ! Bref allez dans la médina !

En vous aventurant tout au bout de la célèbre avenue Mohammed V, vous tomberez sur un immense cimetière qui débouche lui-même sur l’océan. La vue est splendide et le cimetière est très vert et coloré contrairement aux cimetières que nous connaissons. Ça vaut le coup d’œil !

  • Tour Hassan

La carte postale de Rabat aka la tour Hassan. Il s’agit en réalité du minaret inachevé de ce qui devait être la plus grande mosquée du monde. Les travaux furent finalement abandonnés à la mort du sultan Yacoub El Mansour et un tremblement de terre finit d’achever l’édifice dont il ne reste plus que les colonnes aujourd’hui. La tour Hassan a d’ailleurs servit de modèle pour la célèbre Koutoubia de Marrakech. C’est cet endroit que la monarchie a choisi pour construire un magnifique mausolée au sein duquel reposent les rois Mohammed V et Hassan II. L’entrée est gratuite !

Le mausolée aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Non mais regardez moi cette coupole !!

Les murs sont recouverts de sublimes zelliges !

  • Le Chellah

Nous finissons avec le Chellah qui est une nécropole mérinide dont on peut aujourd’hui admirer les ruines et notamment le beau minaret qui tient encore debout. Ce site est vraiment très agréable car entouré d’une végétation riche. Il fait bon y flâner pour admirer ces vestiges au son des claquements de becs rythmés des cigognes qui y ont élu domicile. Levez la tête et vous verrez de nombreux nids de cigognes notamment sur le minaret. Tout au bout du site, vous trouverez un magnifique petit jardin très luxuriant avec de nombreuses variétés de plantes.

Le prix d’entrée est de 10dh (=un euro).

Le beau minaret qui rappelle la tour Hassan avec ses motifs.

Le petit jardin tout au fond du site.

De beaux vestiges.

Et évidemment les fameuses cigognes qui règnent sur le Chellah !

Mais parlons maintenant des choses vraiment importantes : la bouffe !

Rabat n’étant pas une ville très touristique, il n’y a pas énormément de restaurants et ceux qu’il y a ont des prix plus élevés que dans d’autres villes touristiques où l’ont peut manger un tajine pour 30 ou 40dh. Cependant, je vous conseille deux restaurants et deux cafés où boire un thé à la menthe et manger des pâtisseries :

  • Le Dar Naji, très apprécié des locaux dont les prix restent abordables (environ 50dh /4.50€ pour un plat). Je vous conseille vivement de goûter le Seffa medfouna qui est une spécialité un couscous sucré à la cannelle et aux amandes avec du poulet. Dans la recette du Dar Naji, la semoule est remplacé par des vermicelles. Les portions sont très copieuses et la vue sur les remparts de la médina très appréciable.

Dar Naji, Rue Jazirat Al Arab, Bab Al Had, Rabat 10000

  • Le restaurant la Koutoubia est quant à lui plus cher est presque exclusivement fréquenté par des occidentaux, mais il n’empêche que la cuisine y est vraiment délicieuse. Les tajines sont excellent et un peu de semoule vous sera apportée en accompagnement ce qui est appréciable. Il vous en coûtera 80 dh (environ 7€) pour un plat. Evidemment les prix sont dérisoires par rapport aux prix français, mais en ayant vécu 6 mois là-bas, je me suis habituée aux prix du pays et c’est un prix largement inaccessible pour la grande majorité des marocains.

La Koutoubia, 10 Pierre ParentRabat 10030 (à proximité du musée Mohammed VI) 

  • Pour boire un thé à la menthe je vous conseille le Café Comédie situé sur l’avenue Mohammed V non loin de la médina. C’est un café très prisé des rbatis où l’on peut boire un bon thé à la menthe et surtout déguster de délicieuses pâtisseries. Ce sont les meilleures pâtisseries que j’ai eu l’occasion de manger pendant mes 6 mois au Maroc. Installez vous sur la terrasse depuis laquelle vous pourrez observer le va-et-vient des passants.

Café Comédie,  269 Avenue Mohammed V, Rabat 10000

  • Comme je vous le disais plus haut, le Café Maure offre un cadre privilégié d’où observer le Bouregreg et la ville de Salé tout en sirotant un thé à la menthe. Les pâtisseries sont également très bonnes même si elles n’égalent pas celles sur Café Comédie 😉

Café Maure,  Kasbah des Oudayas, Rabat

J’espère que cet article vous a donné envie de prendre en aller simple pour Rabat ou du moins d’y passer quelques jours lors d’un éventuel voyage au Maroc. L’article sera donc completé avec de nouvelles photos dès mi-novembre à mon retour du Maroc. Pour suivre ce voyage, je vous conseille de me suivre sur Instagram où je poste beaucoup de stories de mes voyages.

A bientôt !

Lucie

4 thoughts on “Découvrir Rabat”

  1. Superbe ton article. On ne s’est pas encore penché sur l’itinéraire mais notre prochain voyage sera surement un road trip au Maroc et tu m’as donné envie d’inscrire Rabat dans notre itinéraire. Tu parles de bouffe, sais-tu si l’on peut facilement manger végétarien, voir végétalien au Maroc ?
    Belle journée !

  2. Oh génial ! Oui je vous recommande fortement Rabat ! Alors végétarien ça passe puisqu’il y a presque systématiquement un tajine végétarien à la carte des restos, sinon le couscous végétarien est un classique aussi. Donc il y a vraiment possibilité de trouver de quoi manger marocain sans viande par contre végétalien ça me semble plus compliqué. Les seuls endroits où j’ai vu des plats vegan proposés, c’était dans les grandes villes touristiques comme Marrakech et Fès où il y a pas de mal de petits cafés et restos branchés presque exclusivement fréquentés par des touristes occidentaux. Pour la nourriture vegan il faudra donc s’éloigner des plats traditionnels marocains.
    Voilà j’espère t’avoir aidé !

Laisser un commentaire